array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => 'no-barba',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)
array (
  0 => '',
)

Feuille de route 2021/2022

Réussir Ensemble

« Nous sommes tous ensemble responsables :
responsables de nous-mêmes,
responsables les uns des autres.
C’est cela la grandeur d’être homme
. »
Abbé Pierre

Cette feuille de route donne le sens, la cohérence et l’impulsion des priorités fixées pour mieux éclairer notre route.

Depuis le 17 mars 2020, les événements s’imposent à nous et nous avons à nous adapter. La crise sanitaire due à l’épidémie de la Covid-19 est toujours présente. Les exigences premières ont été en 2020/2021 d’assurer une continuité pédagogique et d’éviter le décrochage de nos apprenants. Nos objectifs ont été de prendre soin des autres et de protéger la santé de chacun. Cette protection collective sera toujours notre priorité pour 2021/2022.

Dans cette perspective, tous nos apprenants devront continuer d’adopter les bons comportements avec le respect des gestes barrières qui sont nécessaires pour se préserver et préserver l’Autre. La santé est un bien commun qu’il faut savoir protéger. C’est bien l’une de nos missions éducatives. Les CPE et leurs équipes veilleront, tout particulièrement, au respect des règles sanitaires et de vie.

Ce qui est essentiel pour le Groupe OEC c’est de continuer d’avancer sur les champs des expérimentations pédagogiques. Nous devons être pionniers et précurseurs. C’est à notre sens, la meilleure solution pour faire face aux changements et mutations que nous connaissons et préparer nos jeunes à une réussite de Vie personnelle et professionnelle.

Responsabilité, Autonomie, Confiance, Ouverture à l’Autre au travers de partenariats internationaux et Liberté d’initiative dans la conduite des projets sont nos principaux marqueurs pour 2021/2022. Avec un focus particulier sur la nécessité de faire vivre les principes de solidarité au travers d’actions pastorales. Ce sont des suppléments d’âme de tout engagement et de développement, notamment celui de nos jeunes.

Toute responsabilité crée une liberté et constitue un poids difficile à porter. Il n’est pas simple, ni facile d’exercer une responsabilité, c’est une charge et des obligations qu’il faut assumer au quotidien. C’est dans la clarté et dans un esprit de solidarité qu’il est nécessaire de nous inscrire.

Le titre de la première feuille de route 2009/2010 « La réussite n’est pas solitaire, elle ne peut être que collective » trouve cette année tout sa cohérence avec le titre Réussir ensemble. Les attentes de 2009/2010 sont toujours d’actualité. La gouvernance et l’organisation administrative et pédagogique doivent être au service de la communauté et de tous ses acteurs.

En quelques années, l’organigramme du groupe a évolué. L’année 2021/2022 s’ouvre avec des équipes renouvelées et de nouvelles compétences.

La responsabilité des directeurs de sites est de mobiliser les énergies au service de la réussite de tous nos apprenants. C’est essentiel. 3 axes principaux conduisent leur mission et leur action :

1. Créer les conditions d’un bon fonctionnement

L’exercice de responsabilités par de nouvelles personnes permet de renouveler le regard. Elles apportent une énergie nouvelle, un dynamisme certain dans l’animation des équipes de professeurs et dans la gestion administrative du niveau. Les différences de pensée peuvent perturber, mais elles sont une richesse pour progresser.

2. Rassembler et rapprocher en responsabilité, mais pas solitaires

Le travail d’équipe, l’initiative et la concertation, plus que jamais nécessaires, seront favorisés pour assurer la cohérence et la cohésion de la communauté éducative. Chacun concourra au bon fonctionnement du service confié. C’est l’effort de tous qui le construira et le fera vivre au quotidien. Le dénominateur commun sera de favoriser une communication vraie, directe et ciblée, ascendante comme descendante. Ce n’est que par un dialogue de terrain que l’organisation globale sera facilitée et optimisée. En effet, il nous faut rassembler toutes nos énergies pour faire face aux enjeux pédagogiques. Tel le colibri, chacun à sa place doit faire sa part.

3. Une responsabilité solidaire

C’est dans la concertation et le partage des problématiques rencontrées que nous pourrons les dépasser. S’appuyer les uns sur les autres pour trouver des réponses appropriées aux situations problèmes ou à des questions difficiles à résoudre seul sera à privilégier. Nous nous situons bien dans cette notion de groupe de compagnonnage décisionnel. Les décisions, quand elles sont concertées, doivent ensuite s’imposer et s’appliquer sans réserve exprimée.

Les directeurs de sites sont les garants de ces 3 priorités qui favorisent le vivre-ensemble.

 

Le redéploiement des lycées à venir à l’horizon des 5 ans pour notre territoire, nous conduit à nous interroger. Il nous faut véritablement prendre conscience de la nécessité de tenir compte des contraintes démographiques de notre bassin de formation. Ne pas agir serait une faute majeure et les conséquences pourraient se faire ressentir sur nos effectifs. Dans un contexte qualifié de « VUCA » par Eric BOYER (Volatil, Incertain, Complexe, Ambigu), nous devons adopter une démarche pragmatique et agile.

En effet, nous devons avec lucidité et responsabilité pour une mise en cohérence de notre stratégie globale effectuer un effort de prévision à court (stratégie), à moyen (vision) et à long terme (prospective) et hiérarchiser les problématiques.

Le Groupe OEC doit anticiper pour pouvoir s’adapter à cette nouvelle reconfiguration territoriale qui se dessine. Nous devons nous mettre dans cette capacité de nous projeter, de discerner et comme le dit Amy Webb « penser le futur en envisageant des horizons de temps successifs ». Cette vision doit faire l’objet d’un large consensus. La réflexion menée sera présentée en conseil d’établissement.

Des moyens humains ont été mobilisés par des recrutements dans la démarche qualité, la communication et la promotion du fonds de dotation. Cela représente un effort très significatif pour préparer l’avenir avec confiance.

Lire la suite

Réussir Ensemble

« Nous sommes tous ensemble responsables :
responsables de nous-mêmes,
responsables les uns des autres.
C’est cela la grandeur d’être homme
. »
Abbé Pierre

Cette feuille de route donne le sens, la cohérence et l’impulsion des priorités fixées pour mieux éclairer notre route.

Depuis le 17 mars 2020, les événements s’imposent à nous et nous avons à nous adapter. La crise sanitaire due à l’épidémie de la Covid-19 est toujours présente. Les exigences premières ont été en 2020/2021 d’assurer une continuité pédagogique et d’éviter le décrochage de nos apprenants. Nos objectifs ont été de prendre soin des autres et de protéger la santé de chacun. Cette protection collective sera toujours notre priorité pour 2021/2022.

Dans cette perspective, tous nos apprenants devront continuer d’adopter les bons comportements avec le respect des gestes barrières qui sont nécessaires pour se préserver et préserver l’Autre. La santé est un bien commun qu’il faut savoir protéger. C’est bien l’une de nos missions éducatives. Les CPE et leurs équipes veilleront, tout particulièrement, au respect des règles sanitaires et de vie.

Ce qui est essentiel pour le Groupe OEC c’est de continuer d’avancer sur les champs des expérimentations pédagogiques. Nous devons être pionniers et précurseurs. C’est à notre sens, la meilleure solution pour faire face aux changements et mutations que nous connaissons et préparer nos jeunes à une réussite de Vie personnelle et professionnelle.

Responsabilité, Autonomie, Confiance, Ouverture à l’Autre au travers de partenariats internationaux et Liberté d’initiative dans la conduite des projets sont nos principaux marqueurs pour 2021/2022. Avec un focus particulier sur la nécessité de faire vivre les principes de solidarité au travers d’actions pastorales. Ce sont des suppléments d’âme de tout engagement et de développement, notamment celui de nos jeunes.

Toute responsabilité crée une liberté et constitue un poids difficile à porter. Il n’est pas simple, ni facile d’exercer une responsabilité, c’est une charge et des obligations qu’il faut assumer au quotidien. C’est dans la clarté et dans un esprit de solidarité qu’il est nécessaire de nous inscrire.

Le titre de la première feuille de route 2009/2010 « La réussite n’est pas solitaire, elle ne peut être que collective » trouve cette année tout sa cohérence avec le titre Réussir ensemble. Les attentes de 2009/2010 sont toujours d’actualité. La gouvernance et l’organisation administrative et pédagogique doivent être au service de la communauté et de tous ses acteurs.

En quelques années, l’organigramme du groupe a évolué. L’année 2021/2022 s’ouvre avec des équipes renouvelées et de nouvelles compétences.

La responsabilité des directeurs de sites est de mobiliser les énergies au service de la réussite de tous nos apprenants. C’est essentiel. 3 axes principaux conduisent leur mission et leur action :

1. Créer les conditions d’un bon fonctionnement

L’exercice de responsabilités par de nouvelles personnes permet de renouveler le regard. Elles apportent une énergie nouvelle, un dynamisme certain dans l’animation des équipes de professeurs et dans la gestion administrative du niveau. Les différences de pensée peuvent perturber, mais elles sont une richesse pour progresser.

2. Rassembler et rapprocher en responsabilité, mais pas solitaires

Le travail d’équipe, l’initiative et la concertation, plus que jamais nécessaires, seront favorisés pour assurer la cohérence et la cohésion de la communauté éducative. Chacun concourra au bon fonctionnement du service confié. C’est l’effort de tous qui le construira et le fera vivre au quotidien. Le dénominateur commun sera de favoriser une communication vraie, directe et ciblée, ascendante comme descendante. Ce n’est que par un dialogue de terrain que l’organisation globale sera facilitée et optimisée. En effet, il nous faut rassembler toutes nos énergies pour faire face aux enjeux pédagogiques. Tel le colibri, chacun à sa place doit faire sa part.

3. Une responsabilité solidaire

C’est dans la concertation et le partage des problématiques rencontrées que nous pourrons les dépasser. S’appuyer les uns sur les autres pour trouver des réponses appropriées aux situations problèmes ou à des questions difficiles à résoudre seul sera à privilégier. Nous nous situons bien dans cette notion de groupe de compagnonnage décisionnel. Les décisions, quand elles sont concertées, doivent ensuite s’imposer et s’appliquer sans réserve exprimée.

Les directeurs de sites sont les garants de ces 3 priorités qui favorisent le vivre-ensemble.

 

Le redéploiement des lycées à venir à l’horizon des 5 ans pour notre territoire, nous conduit à nous interroger. Il nous faut véritablement prendre conscience de la nécessité de tenir compte des contraintes démographiques de notre bassin de formation. Ne pas agir serait une faute majeure et les conséquences pourraient se faire ressentir sur nos effectifs. Dans un contexte qualifié de « VUCA » par Eric BOYER (Volatil, Incertain, Complexe, Ambigu), nous devons adopter une démarche pragmatique et agile.

En effet, nous devons avec lucidité et responsabilité pour une mise en cohérence de notre stratégie globale effectuer un effort de prévision à court (stratégie), à moyen (vision) et à long terme (prospective) et hiérarchiser les problématiques.

Le Groupe OEC doit anticiper pour pouvoir s’adapter à cette nouvelle reconfiguration territoriale qui se dessine. Nous devons nous mettre dans cette capacité de nous projeter, de discerner et comme le dit Amy Webb « penser le futur en envisageant des horizons de temps successifs ». Cette vision doit faire l’objet d’un large consensus. La réflexion menée sera présentée en conseil d’établissement.

Des moyens humains ont été mobilisés par des recrutements dans la démarche qualité, la communication et la promotion du fonds de dotation. Cela représente un effort très significatif pour préparer l’avenir avec confiance.

Lire la suite

Une question ? Besoin d'infos ?

Contactez-nous